Historique de la Race

Traduire le site :

Il était une fois l’Angleterre, à la fin du 18ème siècle. On y chasse, entre autre, le renard; le plus souvent accompagné de petits chiens de type terrier, de ceux que l’on trouve dans les fermes, sans uniformité morphologique bien définie.

C’est alors que la rencontre déterminante entre un certain John Russell (1795-1883), pasteur de son état et chasseur passionné, et une petite chienne blanche, prénommée Trump, rencontre amoureuse sans aucun doute, va donner naissance à la race des Russell terriers, qui deviendront les Jack Russell terriers, le diminutif de John étant Jack.

john-russell

Voici comment Jack parlait de Trump :

 » Trump est blanche avec une tache marron au dessus de chaque œil, englobant l’oreille,et une autre au niveau de l’attache de la queue. Le poil est fourni et dense, ce qui est idéal pour protéger le chien du froid et de l’humidité….Les jambes sont droites comme des baguettes, les pieds parfaits, la structure générale dénote le courage et la résistance, la taille est celle d’un renard adulte. »

Le révérend  sera un des membres fondateur du Kennel Club anglais ( 1873).

Il passe le reste de sa vie à promouvoir un terrier de chasse à poil dur aux dimensions idéales (35cm au garrot ) qui permettent à la fois, au chien de se glisser dans un terrier  et d’en faire sortir le  renard ( »earth stopping ») mais également de suivre les Hounds à la chasse à courre , derrière le renard, cette fois, sur terre.

Dans les décennies qui suivirent, les éleveurs anglais procédèrent à des retrempes avec d’autres races de terriers (sealhyam, bull, border et lakeland) dont les empreintes se devinent avec une observation fine et appliquée chez le russell d’aujourd’hui.

<< Retour Page d'Accueil